Pourquoi les iris bleus représentent le calme et la sérénité ?

Publié le : 12 novembre 20213 mins de lecture

On admire les iris en fleurs au printemps ou en été. Indéniablement, c’est l’une des plus belles fleurs. De plus, sa culture est très simple, car cette plante est très rustique et n’a guère besoin de soins. Apprenez à le cultiver et à le multiplier.

L’iris bleus pour le calme et la sérénité

L’iris est une fleur de printemps. Il symbolise une bonne nouvelle. Dans la mythologie grecque, Iris est la messagère des dieux. Le favori de Junon se transformera en arc-en-ciel. Iris symbolise aussi l’amour et véhicule un message selon sa couleur : bleu/violet iris : aime tendrement. Iris Blanc/Bleu : Espoir pour l’amour proche/futur. Iris jaune/panaché : Aimer avec bonheur.

Au Japon, cette fleur a un effet purifiant et protecteur. Les feuilles d’iris ont deux usages : se baigner pour protéger le corps des maladies et des blessures et prévenir les incendies de toit. Comme mentionné précédemment, l’iris est une plante peu exigeante. L’iris dans le jardin est particulièrement adaptée comme bordure de rocaille ou parterre de fleurs sur la montagne. Le sol peut être sec, léger ou fort : son seul ennemi est l’humidité stagnante, qui provoque la pourriture.

Une exposition ensoleillée et aérée : idéal pour la floraison de l’iris 

A l’ombre d’autres plantes, il poussera mais ne fleurira pas. Il existe plusieurs éleveurs d’iris célèbres en France, dont le premier est Cayo. Vous pouvez trouver des informations détaillées sur leur site Web, ainsi que des photos de leurs variétés, et ils sont disponibles dans une large gamme de tailles, de formes et de couleurs. Selon la taille du rhizome, il sera planté à raison de 7 à 15 pieds par mètre carré. Ce dernier ne doit pas être enterré trop profondément, de préférence au niveau du sol. Comme d’habitude, assurez-vous d’arroser pour éviter l’air autour des racines. Enfin, l’apport du bon engrais sera aussi votre promesse d’abondance.

Division estivale d’iris bleu

A partir de la mi-juillet, vous pouvez séparer le moignon de l’iris pour lui redonner vitalité et reproduction. Cela ne devrait être fait que tous les 3 ou 4 ans. Cela comprend l’utilisation d’une pelle pour enlever certains vieux rhizomes denses du sol et en protégeant très soigneusement les racines. La division du rhizome de l’iris : l’ancienne partie est retirée pour soutenir la plus jeune. Les feuilles ont été coupées en deux et on a planté toute la terre. En grattant la petite quantité d’engrais de plantation ajouté, vous avez terminé. L’iris est ainsi une plante magnifique et ses fleurs colorées rappellent un peu les orchidées. De nombreux catalogues dédiés vous offrent une diversité illimitée à cette période de l’année : laissez-vous tenter.

Plan du site